TransiStore présenté par trois acteurs du projet


Voilà exactement un mois que nous avons eu le bonheur d’ouvrir le TransiStore !
A cette occasion, nous avons demandé à trois acteurs du projet les raisons qui les avaient poussés à se lancer dans l’aventure. Parole à Caroline, Françoise et Jonathan !

Caroline – Oxfam Magasins du monde

Je m’appelle Caroline, j’ai bientôt 40 ans et je suis devenue bénévole Oxfam en novembre dernier.

Je voulais depuis longtemps devenir bénévole car j’ai toujours été intéressée par le projet et les valeurs portées par Oxfam. Soutenir un commerce équitable qui permette aux producteurs d’avoir un revenu décent et de bonnes conditions de travail est essentiel à mes yeux. A l’heure actuelle, une partie de nos biens de consommations sont parfois réalisés par des personnes en situation de quasi esclavage, ce qui me pose vraiment problème. Le projet d’Oxfam est vraiment concret et aide un grand nombre de petites coopératives à travers le monde.

J’ai été très contente lorsque j’ai appris l’opportunité de démarrer le projet TransiStore avec Agricovert et le Collectif. Je connaissais déjà la coopérative Agricovert, chez qui j’allais chercher mes paniers bio. Je vois vraiment une continuité entre Oxfam et cette coopérative, le partage d’une même philosophie: donner aux producteurs du Nord ou du Sud des conditions de travail tout à fait convenables à un revenu juste et privilégier dans la mesure du possible le local. La dimension apportée par le Collectif va permettre d’ouvrir cet ensemble cohérent vers les habitants du quartier en les aidant à lancer plein d’activités qui découlent de cette philosophie. Tout ceci me paraît extrêmement porteur !

Françoise – Collectif citoyen

J’ai 45 ans, j’ai 2 enfants et j’habite Etterbeek. J’ai rejoint il y a quelques mois le Collectif citoyen, qui est un collectif d’habitants d’Etterbeek qui ont des valeurs et des envies communes: l’envie de privilégier le local, le bien manger, le bio, l’équitable, la convivialité… Nous avons donc essayé de créer ce projet pour nous rapprocher des valeurs de base de tous les participants.

C’est dans ce contexte qu’est né le magasin TransiStore, ouvert aujourd’hui depuis un mois, et qui a vraiment l’air de marcher super bien. Je viens parfois en pleine semaine et parfois le week-end, et je vois que le magasin amène beaucoup d’habitants enthousiastes qui viennent de différents quartiers de la commune. L’ouverture du TransiStore correspond à un vrai besoin citoyen et à une tendance durable: manger et consommer différemment, soutenir des producteurs locaux. Il n’y avait pas encore d’endroit de ce genre dans la commune, ni ailleurs puisque c’est une première en Belgique d’avoir réussi à réunir 3 acteurs d’horizon complètement différents dans un seul projet. Pour les habitants du quartier, faire ses courses au TransiStore est facile, abordable et accessible.

Au sein du projet TransiStore, le Collectif citoyen va développer les espaces de convivialité pour que les habitants de la commune se rencontrent et échangent. Nous allons soutenir l’organisation d’activités comme des projections de films accompagnées de débats, des ateliers sur les thématiques proches des valeurs du TransiStore, un Repair Café, etc.
Le TransiStore se veut donc un lieu où les gens viendront spontanément en fonction de l’agenda qu’on va proposer et créer des liens et de la convivialité auprès des habitants.

Je trouve le concept de base du TransiStore super original car il réunit un acteur international comme Oxfam qui favorise les relations Nord-Sud avec des producteurs locaux et une dimension citoyenne.

Au fur et à mesure de l’avancement du projet, les gens qui y travaillent sont très étonnés et positifs, ils sentent que le lieu rapproche vraiment les gens.

Le TransiStore est finalement en phase avec la manière dont le monde est en train d’évoluer, une réponse saine à une mondialisation débridée qui rapproche des vraies valeurs et favorise les relations humaines.

Jonathan – Agricovert

J’ai rejoint récemment le projet Agricovert, qui est une coopérative agricole composée de 30 producteurs locaux bio soutenus par 450 coopérateurs consom’acteurs.
Agricovert distribue ses produits à travers 60 dépôts de paniers bio et quatre comptoirs à Gembloux, Eghezée, Saint-Gilles et ici, à Etterbeek.
Je travaille depuis quelques semaines au comptoir Agricovert du TransiStore.

Pour moi, c’est la dimension humaine et citoyenne du projet qui me passionne. Je partage pleinement l’objectif de soutenir les petits producteurs et mettre en avant les produits frais, de bonne qualité et en vrac. Au TransiStore, on ne met pas en avant des grosses marques que l’on voit parfois dans d’autres enseignes bio.

Le vrac est soutenu dans l’espace Agricovert en travaillant avec des produits fournis dans des bocaux consignés, en invitant les clients à apporter leurs pots ou boîtes pour des produits comme le fromage et leurs propres bouteilles pour se fournir par exemple en huile d’olive. Tout ceci permet d’éviter une quantité importante de déchets.

Au centre du magasin, une carte présente nos producteurs, répartis principalement sur le territoire du Brabant Wallon et Namur. C’est chouette de voir qui se cache derrière les produits que l’on déguste. Pour certaines cultures qui ne sont pas compatibles avec le climat belge, nous travaillons avec d’autres petits producteurs au Sud, qui respectent la charte Agricovert.

Agricovert était intéressé de rejoindre le TransiStore pour le partenariat avec le Collectif citoyen et Oxfam. Je trouve cela intéressant de mutualiser ce lieu, vu que nous partageons la philosophie et offrons une belle complémentarité ! Je n’ai pas trouvé dans le quartier d’autres magasins animés d’une telle vision du monde. On est en train de semer des graines d’alternatives partout en ville !